Les espèces du Saint-Laurent

Bar rayé

Morone saxatilis

Type de la ressource

  • Poisson
  • Poisson pélagique

Autres nom

Bar du Saint-Laurent, Bar d'Amérique, Bar rayé d'Amérique, Bar de mer, ji’gaw en mi’gmaq, nokahkehke en wolastoqey

Nom en cuisine

Bar rayé

Statut de la ressource

  • En voie de disparition,Préoccupant

Saison de consommation

Frais, de mai à septembre

GRANDEUR : 90 cm, jusqu’à 200 cm.

ESPÉRANCE DE VIE : Jusqu’à 30 ans.

CYCLE DE VIE : Maturité sexuelle vers 3 ans pour les mâles et vers 4 à 5 ans pour les femelles.

La reproduction a lieu en rivière, à la fin de mai et au début de juin. Les œufs fécondés incubent 2 ou 3 jours avant de libérer le tout jeune bar rayé. Les larves évoluent dans les eaux douces et saumâtres. Les juvéniles se déplacent ensuite vers l’eau salée, proche des côtes.

 

Le bar rayé a un corps profilé au dos vert olive foncé et au ventre blanc. Il arbore sur ses côtés 7 ou 8 rayures horizontales sombres sur fond argenté. Sa tête est pointue, avec la mâchoire projetée vers l’avant. Sa queue est fourchue et symétrique. Il a deux nageoires dorsales. La première est garnie d’épines.

Proche du fond, jusqu’à 30 m de profondeur.

Son habitat varie au cours de sa vie. Le bar rayé vit en eau salée et migre en eau douce pour se reproduire. C‘est un poisson anadrome.

Les bars rayés vivent en banc.
Crédit : Richard Larocque, photo prise à Mont-Louis, à 2 mètres de profondeur.

PROIES :

Calmars
Crabes
Anguilles
Harengs
Plies

PRÉDATEURS :

Morues franches
Phoques
Requins

ENGINS : Pas de pêche commerciale.

RÈGLEMENTATIONS : 
Au Québec, seule la pêche sportive à la ligne est autorisée sous certaines conditions.

Son statut est changeant en fonction de la population considérée.

Le bar rayé est d’ailleurs un poisson populaire parmi les pêcheurs récréatifs. Il est connu pour son combat acharné et ses sauts acrobatiques.

La pêche commerciale a cessé en 1996 et les pêches récréative et autochtone en 2000. Les efforts de rétablissement ont permis de rouvrir ces deux dernières pêches en 2013.

Un bar rayé, pas rayé

En octobre 2020, un pêcheur a capturé un bar rayé sans rayures dans la rivière Miramichi. Ce serait le premier bar rayé sans rayures observé.

BIENFAITS :
Le bar rayé est une bonne source d’acides gras oméga-3, de protéines et de vitamine B12.

UTILISATION :
Saveur délicate et légèrement sucrée. Chair onctueuse.

Crue, la chair est blanche translucide, un peu rosâtre. Cuite, elle devient opaque, tendre et floconneuse.

NOS CONSEILS CULINAIRES :

  • Le bar rayé peut être apprêté entier ou en filet, grillé, farci en papillote.
  • Laisser la peau lorsqu’il est grillé. Elle sera croustillante et formera une belle combinaison avec la chair plus humide.
  • Étant donné son statut en voie de disparition nous ne conseillons de consommer du bar rayé.